Trois sacres, Bérénice Bejo danse les vertiges de l'amour, au 104 - (03/04/17)

Après une expérience réussie au théâtre, la comédienne franco-argentine s’attaque à la danse. Sous la direction de Sylvain Groud et à ses côtés, elle interprète la rencontre charnelle entre un homme et une femme en explorant les obscurités et les contradictions du désir.
"Pour le film The Artist, le réalisateur Michel Hazanavicius avait écrit une longue scène dansée, très belle et très onirique, rendant hommage à des comédies musicales telles que Singing In The Rain. Finalement, cette séquence n’a jamais été tournée, faute de temps, mais j’ai rencontré l’homme qui devait la chorégraphier, Sylvain Groud. Aux États-Unis, les comédiens sont capables de tout faire : jouer, chanter, danser… Et cette polyvalence m’a fait envie. Je me suis dit qu’il était temps d’essayer autre chose, de rajouter des cordes à mon arc. Et c’est ainsi que je me suis tournée vers Sylvain."


Trois Sacres, de Sylvain Groud, avec Bérénice Bejo et Sylvain Groud (photo ©Grégoire Korganow)
Le Centquatre, 5 rue Curial 75019 Paris, 01 53 35 50 00
du 07 au 09 avril


Facebook