LE QUARTZ - SCENE NATIONALE BREST

THEATRE

Bigre
Le retour bienfaiteur du trio Grand Burlesque qui a réjoui le public à sa création en juin dernier. C’est sur la virtuosité et la force drolatique d’Olivier Martin-Salvan – nouvel artiste associé au Quartz – et d’Agathe L’Huillier, que Pierre Guillois a construit, en y incarnant le troisième personnage, ce spectacle fourmillant de numéros comiques.
Sam 20 sept

O Carmen
Une performance d’acteur-chanteur où virtuosité rime avec humour. Avec, en bonus, ce tour de force inattendu, voilà que Carmen ne nous aura jamais autant fait rire !
Mar 23 sept

Pantagruel
Et c’est un enchantement doublé d’un moment de franche rigolade ! Il fallait bien ce duo de choc pour donner du plaisir à l’écoute d’un auteur à la langue, certes flamboyante, mais aussi incroyablement résistante. Car ce Pantagruel est joué – et chanté – en langue originale, sans transformation aucune, ni modernisation, tout au contraire « dans son jus », à l’état brut.
Sam 27 sept  

Le Schpountz
Du film de Marcel Pagnol tourné en 1938 avec Fernandel dans le rôle-titre et comportant une tripotée de personnages, la Compagnie Marius a tiré une adaptation pour cinq comédiens, qui évoluent sur une tribune de cirque en bois autour de quelques éléments de décors et d’une poignée d’accessoires.
Mar 30 sept au sam 4 oct  

La visite curieuse et secrète
Se fondant sur la lamentable et méconnue histoire des hommes et des manchots, La Visite curieuse et secrète nous embarque en un voyage marin à la recherche du lien mystérieux qui rattache l’homme à l’Océan.
Du jeu 7 au sam 11 oct

Le Prince
« Pour bien connaître la nature de son peuple, il faut être prince, et, pour bien connaître celle des princes, il faut être du peuple. ». Et si Machiavel vivait de nos jours, à qui dispenserait-il ses conseils ? Laurent Gutmann installe avec malice l’auteur du Prince au cœur d’un stage de formation en entreprise.
Du mar 18 au sam 29 nov

Les particules élémentaires
Révélation du Festival d’Avignon 2013, la compagnie de Julien Gosselin adapte l’œuvre majeure du romancier Michel Houellebecq. Une pièce maîtresse du théâtre contemporain.
Mar 18,  mer 19 nov

Soeurs
L’auteur, metteur en scène et comédien Wajdi Mouawad a passé son enfance au Liban, son adolescence en France et ses années de jeune adulte au Québec. Comme on rassemble les pièces éparses d’un puzzle, il pose, dans cette nouvelle création, la question de l’identité et du positionnement vis-à-vis de ses origines.
Mar 2 et mer 3 déc

Délirium
Un esprit solitaire traîne son bagage de ville en village. Est-ce vraiment un conteur ou simplement un homme délirant se racontant sans pudeur ? Ses histoires d’un soir sont alimentées autant par ce qui vient de lui arriver que par les faits divers du quartier voisin. Avec lui, on ne sait jamais si on est dans le vrai ou dans le faux.
Ven 5 déc

Contes chinois
Pour ces deux contes chinois de Chen Jiang Hong, Le Prince tigre et Le Cheval magique de Han Gan, la scène se transforme en grand livre animé où le dessinateur, la narratrice et le musicien construisent l’illusion de ces deux histoires devant nous.
Du 16 au 20 dec  

Lucrèce Borgia
Lucrèce Borgia, le portrait d’une femme seule dans un monde d’hommes, que l’on découvre impitoyable, monstre sanguinaire, une bête que l’on ne peut abattre, figure du pouvoir machiavélique mais qui se détruira d’elle-même par le peu qui lui reste de son humanité : son fils.
Jeu 8, ven 9 jan
 
Une sacrée boucherie
Emmanuelle Laborit, première comédienne sourde à avoir reçu un Molière, enfièvre avec ses comédiens de l’International Visual Theatre cette sacrée boucherie au titre métaphorique. Une exploration envoûtante de notre univers visuel qui parle autant aux sourds qu’aux entendants. Un retour du Grand- Guignol, plein de verve et de joie de vivre, par-delà la monstruosité humaine, et c’est peu dire… dont la langue des signes permet de dégager la quintessence absurde.
Mer 14 au ven 16 jan  
 
Hate Radio
Les mots peuvent-ils tuer ? Ont-ils la force d’une arme ou peut-être plus encore ? Hate Radio raconte la journée ordinaire des journalistes de la Radio-Télévision Libre des Mille Collines en 1993 à Kigali, capitale du Rwanda, au moment où se met en marche l’épouvantable génocide qui frappera des centaines de milliers de Tutsis et de Hutus modérés.
Du mar 27 au mer 28 jan

L’exoconférence
Après avoir endossé le costume de Jean-Sébastien Bach dans son spectacle Que ma joie demeure !, accueilli au Quartz en octobre 2013, Alexandre Astier revient à la scène, s’aventure là où on ne l’attend pas et pose la question de la vie extraterrestre.
Du jeu 29 au sam 31 jan  

Rendez-vous gare de l’Est
Une femme de trente ans évoque sa vie, son mari, son travail, ses allers-retours à l’hôpital psychiatrique. Maniaco-dépressive, elle aimerait partager son expérience. Rendez-vous gare de l’Est est le récit quasiment documentaire de six mois de sa vie.
Mer 3 au ven 6 fev

Déplace le ciel
Frédérique Loliée et Elise Vigier, épatantes comédiennes, tour à tour malicieuses, irritantes, émouvantes ou pathétiques, portent à la scène avec une inventivité foisonnante ce spectacle parfaitement jubilatoire, aux dialogues vifs, gorgés d’humour, enfiévrés par la langue rythmée et musicale, les mots simples et ouverts de Leslie Kaplan.
Jeu 5, ven 6 mars  

Platonov
Platonov est d’évidence une pièce pour ce formidable collectif d’acteurs. Dix ans après la création d’Oncle Vania, Les Possédés reviennent à Tchekhov, comme on revient dans sa maison d’enfance. Sans nostalgie, avec la même colère contre la résignation, le même grand amour pour se consoler de soi.
Jeu 12, ven 13 mars  
 
Brancusi contre Etats-Unis
S’inspirant des minutes du procès, Eric Vigner crée Brancusi contre États-Unis en 1996 pour le 50e festival d’Avignon dans un lieu inédit, la salle du conclave du Palais des Papes. Aujourd’hui, il le reprend sous la forme d’une lecture-performance qui associe, aux côtés des acteurs, des personnalités du monde de l’art.
Du jeu 19 au sam 21 mars  
 
Ishow
Quinze artistes réunis autour d’une même table, projetés sur trois écrans, se mettent à la merci d’une technologie imprévisible pour questionner ce geste anodin que nous faisons chaque jour en consultant notre téléphone portable ou notre ordinateur.
Mar 31 mars, mer 1er avril  

Les fureurs d’Ostrowsky
Les fureurs d’Ostrowsky, c’est comme les fureurs des Atrides, mais avec Ostrowsky à la place. Vous savez, les Atrides, cette famille de la mythologie, pas vraiment vernie, mais plutôt marquée par un destin cruel qui s’acharne sur chacun de ses membres. Les Atrides, vous savez, avec Oreste, qui est obligé, le pauvre, de venger la mort de son père Agamemnon en tuant sa mère Clytemnestre.
Mer 8 au ven 10 avril  

La mégère apprivoisée
Cette comédie populaire est l’une des premières pièces de Shakespeare. La Mégère apprivoisée est-elle une pièce sur l’art de dompter la femme ? Il s’agit, comme souvent chez Shakespeare, d’une énigme. Mélanie Leray veut y placer le politique au centre de la réflexion : le véritable pouvoir ne serait pas celui du statut mais celui de la parole et de la manipulation ?
Mar 5, mer 6 mai
 
Saga
Acteur, marionnettiste, ventriloque, danseur, chanteur, Jonathan Capdevielle est un artiste hors-norme. Connu notamment pour ses collaborations avec Gisèle Vienne, il crée son premier projet en 2009, Adishatz/Adieu. Convoquant le registre de l’autofiction, cette pièce dresse un autoportrait fragile et nostalgique, qui restitue l’itinéraire d’un garçon entre vie réelle et vie fantasmée.
Mar 12, mer 13 mai

DANSE

Bi-portrait Erwan K.
Erwan Keravec, musicien, sonneur de cornemuse, compositeur, interprète, improvisateur, duettiste et complice de la scène chorégraphique, désormais compagnon de route du Quartz, pour les trois prochaines saisons. Mickaël Phelippeau, chorégraphe, danseur, photographe, interprète, portraitiste acharné et instigateur de rencontres, artiste associé au Quartz au cours des trois dernières saisons.
Mar 23 sept  

Something around the sound
Something around the sound est né du désir des danseuses Marcela Santander Corvalàn et Clarisse Chanel de collaborer avec deux musiciens, Baptiste Dupaigne, beat maker, et Maya Garcia, guitariste. Un corps à deux, un corps-double, des siamoises accompagnées par cette pulsation variable créée et éprouvée en direct. Hypnotique.
Mar 23, mer 24, sam 27 sept  

Sacre #197
Parmi les danseurs de cette 197e version du Sacre du Printemps se trouve Marcela Santander Corvalàn, nouvelle artiste-interprète associée au Quartz. 
Et pour notre plus grand plaisir. Traversée par son Chili natal et ses multiples collaborations artistiques, elle irradie le plateau et fascine par sa précision et sa délicatesse.
Jeu 25 sept  

Chorus
Né de la rencontre entre le chorégraphe Mickaël Phelippeau et les chanteurs de l’Ensemble a capella Voix Humaines, Chorus, créé au Quartz en mai 2012, ne cesse de bouleverser le public au gré de sa longue tournée européenne. Voici l’occasion de redécouvrir cet enchantement…
Sam 27 sept  

Mes mains sont plus âgées que moi
Découverte lors du dernier festival DañsFabrik dans Mahalli, un solo tout en puissance intérieure, la jeune chorégraphe Danya Hammoud, figure d’une très active et créative nouvelle scène libanaise, présente sa dernière pièce, accompagnée sur le plateau par sa magnétique consœur Khouloud Yassine et le non moins énigmatique Mounzer Baalbaki.
Jeu 9 et ven 10 oct

Lund Quartet
Originaire de Bristol, Lund Quartet revendique les respirations du jazz scandinave et son penchant naturel pour les atmosphères minimalistes et épurées, comme les flirts avec le trip-hop.
Sam 18 oct

Barbe-Neige et les sept petits cochons au bois dormant
Un chaperon rouge épris du Grand méchant loup, une abeille en train de courser un ours, un nain cocasse féru de ménage, cela n’arrive que chez Laura Scozzi. La chorégraphe italienne, fan de contes de fées à condition de leur mener la vie un peu dure, rêve de dynamiter les clichés de l’amour pour donner sa chance à une autre idée du bonheur.
Mar 21, mer 22 oct

Golgota
Avec le théâtre Zingaro, Bartabas a signé quelques-uns des spectacles les plus aboutis et les plus inventifs de l’art équestre. À côté de ces grandes productions, il conçoit et interprète lui-même des œuvres plus intimes, plus personnelles dans lesquelles son art se montre à l’apogée de sa maîtrise. Dans Golgota, ce sont les questions de l’humanité, de l’animalité et du divin qui sont la toile de fond du spectacle.
Du mer 5 au sam 8 nov

Carmen
Créatrice, avec sa troupe de danseurs noirs, d’un Lac des Cygnes électrisant, la chorégraphe et danseuse sud-africaine Dada Masilo a fait une entrée fracassante sur les scènes européennes. Elle peut bien dynamiter frontalement les bonnes vieilles histoires du répertoire classique, elle peut bien utiliser une gestuelle efficace qui mêle les subtilités du classique aux trémoussements de la danse zoulou, la chorégraphe s’attache à une réelle subtilité.
Ven 28, sam 29 nov

Lux Tenebrae
La genèse de Lux Tenebrae a été nourrie par les réflexions de Bernardo Montet sur le tristement célèbre Code Noir rédigé en 1685. Lux Tenebrae se déroule dans un huis clos : un salon avec canapé, fauteuils, lustre et table. Les danseurs sont là, présents, dans leur solitude. Ils procèdent par fulgurances, élans, regards, impulsions.
Mar 9, mer 10 déc

Sun
Hofesh Shechter incarne avec une vision du monde puissante et incisive, une danse forte en images, efficace, tempétueuse, guerrière. Une danse à la fois protestataire et époustouflante, radicale et divertissante. Hofesh Shechter remporte tous les suffrages et rencontre un succès phénoménal.
Ven 16, sam 17 jan

Dub Love
C’est le contraste qui travaille cette pièce chauffée à blanc : dans Dub Love, le duo de chorégraphes François Chaignaud et Cecilia Bengolea, accompagné de la danseuse Ana Pi, suivent sur pointes les vibrations “dub” balancées en “live” par le DJ réunionnais High Element.
Du jeu 22 au sam 24 jan  

DañsFabrik festival de Brest
Pour sa quatrième édition, DañsFabrik se déploie sous le signe de la communauté. De ces communautés nouvelles qui jaillissent, enrichies de la circulation internationale des œuvres. Communauté d’artistes. De danseurs. De citoyens. Vivre ensemble. Danser ensemble.
Du 23 au 28 fev  

D’après une histoire vraie
Christian Rizzo imagine une danse folklorique qui n’appartient à aucun territoire donné. L’histoire vraie, c’est celle du chorégraphe, qui, à Istanbul, il y a près de dix ans, assiste à un spectacle. A quelques minutes de la fin, surgissent des hommes qui exécutent une danse folklorique très courte puis disparaissent. Christian Rizzo en est profondément bouleversé.
Mar 24 fev  
 
Badke
Badke, anagramme de dabke, nom d’une danse populaire pratiquée du Liban à la Syrie, est une pièce à l’apparence joyeuse. Badke : une inversion pour dire l’esprit de renouveau qui souffle au Proche-Orient. Un mot détourné pour renverser la vision que l’on porte sur cette région. Une sonorité qui claque pour dire l’espoir d’un futur différent que dix danseurs et comédiens palestiniens appellent, de Gaza à Ramallah.
Du jeu 27 au sam 28 fev  
 
Kathakali
Du Kathakali, c’est d’abord la musique que l’on perçoit. Le déferlement ininterrompu de pulsations sèches, telluriques, de deux tambours. Deux chants intenses et émotionnels qui s’entremêlent en volutes serpentines. Puis l’ahurissante subtilité de la gestuelle des comédiens. La beauté saisissante de la danse.
Mar 17 mars  
 
Katlehong Cabaret
Dans ce cabaret insolite, les huit danseurs du Katlehong Cabaret s’en donnent à coeur joie, passant avec virtuosité du pantsula, danse de défi qui mime les expériences marquantes de la vie quotidienne, au gumboot dancing, forme de contestation tonitruante inventée par les mineurs chaussés de bottes de caoutchouc. Le tout accompagné de chants traditionnels, échos poignants aux joies et aux peines des communautés noires.
Mar 24, mer 25 mars  
 
L.A. Dance Project
Le L.A. Dance Project explore une pratique qui se nourrit d’autres moyens d’expression artistique et de connexions entre arts visuels, chorégraphie, audiovisuel et musique. Il réinvente une danse au caractère pluridisciplinaire qui explore les relations entre forme, mouvement et son. Benjamin Millepied s’inscrit dans le sillage des plus grands.
Mer 20, jeu 21 mai  




Pratique

TDGTDG 
Le Quartz - Scène nationale de Brest 

Square Beethoven
60, rue du Château
BP 91039 - 29210 Brest Cedex 1 



Information : 
02 98 33 70 70 
lequartz@lequartz.com


Site internet :

www.lequartz.com

w