La Mousson d'été aura bien lieu fin août - (1/05/20) 

La 26e édition des Rencontres théâtrales internationales de la Mousson d’été aura bien lieu du 21 au 27 août 2020 à l’Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson en Lorraine.

Programme prévisionnel

Les lectures de textes dramatiques
Parmi les textes retenus pour une lecture à la Mousson d’été 2020, on retrouvera les oeuvres suivantes :
- Le brame de Düsseldorf, de Sergio Blanco (Uruguay), traduit par Philippe Koscheleff
- Sur la côte sud, de Fredrik Brattberg (Norvège), traduit par Jean-Baptiste Coursaud
- Vents forts de Jon Fosse (Norvège), traduit par Marianne Ségol avec le soutien de la Maison Antoine-Vitez ; ce texte est la toute dernière oeuvre de l’auteur, écrite après 15 années de silence
- Chien-fusil de Simon Longman (Royaume-Uni), traduit par Gisèle Joy avec le soutien de la Maison Antoine-Vitez
- Du paillasson considéré du point de vue des hérissons de Matéi Viniec (France)
- Never Vera Blue d’Alexandra Wood (Royaume-Uni), traduit par Sarah Vermande

Dans le cadre de Tintas Frescas, projet de coopération avec l’Amérique latine mené en partenariat avec l’Ambassade de France à Buenos Aires, l’Institut français en Argentine et le relais du spectacle vivant pour l’Amérique du Sud hispanophone, la Mousson d’été présentera les textes de deux auteurs sud-américains, dont Laura Cordoba (Argentine) qui avait été invitée à la Mousson d’été 2019 avec le texte Je n’aime pas Marguerite.

Les spectacles
"À table !"
Nouvelle création culinaire, musicale et européenne de Michel Didym, "A table !" mettra en scène les tenanciers et employés déjantés d’un camion-restaurant dont les propos, à partir de considérations liées à la nourriture, aborderont la notion d’identité. Les textes sélectionnés ont été traduits en français à partir d’une commande passée
par la Mousson d’été aux auteurs du programme Fabulamundi :
- Katja Brunner (Allemagne), traduite par Marina Skalova
- Davide Carnevali (Italie), traduit par Caroline Michel
- Nathalie Fillion (France)
- Lenka Lagronova (République tchèque), traduite par Benoît Meunier
- Tomasz Man (Pologne), traduit par Agnieszka Zgieb
- Josep Maria Miro (Espagne), traduit par Laurent Gallardo
- Bernhard Studlar (Autriche), traduit par Marina Skalova
- Elena Vladareanu (Roumanie), traduite par Alexandra Lazarescou

Spectacles hors-les-murs (dans la communauté de communes du bassin de Pont-à-Mousson) :

Villa Dolorosa, de Rebekka Kricheldorf, traduction française Leyla-Claire Rabih et Frank Weigand, mis en scène par Pierre Cuq (lauréat prix du jury et prix Théâtre 13 des jeunes metteurs en scène 2019 pour ce spectacle) (Cie Les Grandes Marées) sera joué à l’espace Montrichard de Pont-à-Mousson. La réécriture par l’autrice allemande des Trois Soeurs de Tchekov est une comédie grinçante qui dénonce avec humour la passivité, l’impossibilité intérieure à agir et changer dans laquelle s’enlise la classe bourgeoise d’aujourd’hui.

Notre parole de Valère Novarina, adapté et mis en scène par Cédric Orain (Cie La Traversée), avec Céline Milliat Baumgartner, Olav Benestvedt et Rodolphe Poulain, sera montré au centre culturel Pablo Picasso de Blénod-lès- Pont-à-Mousson. Sur la base d’un article de Novarina daté de 1988, qui remet en cause la "dé-poétisation" du langage faite par les médias, Cédric Orain propose une adaptation où trois interprètes parviennent finalement à se libérer de l’instrumentalisation des mots par la poésie, la danse, la musique.

Un spectacle de rue et un spectacle amateur interprété par des passionnés originaires de la région complèteront la programmation.

La Mousson d’été en pratique
Réservations à partir d’août au +33 (0) 83 81 20 22
www.meec.org
festivaldelamousson@gmail.com


En photo : Michel Didym, directeur du festival de la Mousson d'été


Facebook