L'actualité du théâtre

    • PASSION SIMPLE - Femme possédée - (22/07/15)

      Critique - Le texte d’Annie Ernaux, porté à la scène par Marie Matheron sous la direction de Jeanne Champagne, nous ouvre à l’intimité d’une femme pour nous faire toucher du doigt combien la passion...

    • SMOKING NO SMOKING - A la rame ! - (22/07/15)

      Critique - Avec cette pièce d’Alan Aycbourn, dont le titre original est Intimate exchanges, peu de festivaliers verront le même spectacle, puisque le principe est de faire voter la salle à main levée...

    • REPARER LES VIVANTS... - coup de coeur - (21/07/15)

      Critique- Le roman de Maylis de Kerangal raconte un voyage. Celui d’un cœur, transplanté de la poitrine d’un jeune surfeur de 19 ans vers celui d’une femme de 50 ans. Un voyage avec son lot de douleurs, de rencontres, de décisions graves...

    • TUYAUTERIE... - Sympathique - (21/07/15)

      Critique- C’est une petite comédie écrite et mise en scène par Philippe Blasband pour un couple de comédiens sur le fantasme du plombier chez la femme. Mais pas que. Si après la révision de son collecteur de bac à douche par l’homme de l’art...

    • L'ANALPHABETE - exquise - (17/07/15)

      Critique - Difficile, lorsque l’on est une jeune hongroise dévorée par la passion de la lecture, de se retrouver dans la peau d’une refugiée en Suisse, incapable de lire et d’écrire le premier mot dans la langue...

    • JAMAIS ASSEZ - Puissant (16/07/15)

      Critique - Le chorégraphe Fabrice Lambert s’est saisit d’un projet titanesque situé en Finlande, le projet Onkalo ("la cave"), commencé il y a une dizaine d’années et planifié sur cent ans. Le chantier de....

    • LE CROCODILE - too much - (16/07/15)

      Critique - Un homme avalé par un  crocodile, et qui s’y trouve bien, se retrouve au cœur de considérations économiques qui militent pour l’y laisser. Du reste, lui-même a t-il envie d’en sortir ? Nous sommes au...

    • UN CADEAU HORS DU TEMPS - demi-teinte - (15/07/15)

      Critique - C’est un projet de théâtre qui prend racine tristement. Le dramaturge italien Luciano Nattino développait il y a quelques années les premiers signes de la maladie de Charcot (SLA), qui allaient progressivement l’enfermer...